Week-end cinéma pour aller admirer Nathalie Portman,,,,, géniale, professionnelle, parfaite, et un Vincent Cassel toujours aussi animal, sexy et excellent dans "Black Swan".

Ce rôle convient à merveille à Vincent Cassel, il exalte son animalité, la perversité de son rôle de Directeur de la Danse face à une jeune Nina, perturbée, soumise à l'emprise d'une mère qui la manipule et essaie de faire faire à sa fille tout ce qu'elle n'a jamais pu réussir elle-même.

On en ressort perturbé soi-même, ne sachant où commence la parano de la danseuse, si elle s'est vraiment infligée les mutilations que l'on voit à la surface de sa peau , ou si elle les voit seulement au travers de son imagination.

En tout cas, ça fiche la trouille; et la double facette que présente Vincent Cassel (tantôt gentil, tantôt pervers) n'est pas faite pour nous rassurer.