Je vous l'avais dit hier, je suis allée au cinéma voir un film qui fait un joli parcours en ce moment, et vous en avez sûrement entendu parler : "la guerre est déclarée"; je suis sûre que vous connaissez l'histoire; je vous la rappelle :

Roméo et Juliette s'aiment, sont heureux, ils ont un enfant, Adam, qu'ils élèvent comme tout jeune couple, avec amour, angoisse au moindre bobo, qu'ils bercent dès qu'il pleure. Mais un jour, Roméo se rend compte qu'Adam a un problème; il pleure beaucoup, ne marche pas, régurgite souvent et violemment ses biberons.....Roméo est anxieux et inquiet; visite chez le pédiatre, qui constate les faits et demande des examens plus approfondis. Et c'est le cycle infernal qui s'enclenche, scanner, IRM, neurologue......Je ne vous raconte pas la suite, à vous de la découvrir.

Valérie Donzelli a réalisé un film magnifique sur l'amour parental, la force des liens familiaux, le courage de ces familles qui sont confrontées à la maladie, la force de caractère nécessaire pour affronter l'horreur de la maladie de son enfant. Il faut savoir que la réalisatrice/actrice (elle joue le rôle de Juliette) a raconté sa propre histoire, la maladie de son fils Gabriel, qu'elle a eu avec son compagnon Jérémie Elkaïm, qui joue le rôle de Roméo, leur lutte pour vaincre, pour porter la famille entière, leur force de caractère, leur amour profond pour se battre à deux.

Ce n'est pas un film triste; il y a des moments d'intense émotion : j'ai été particulièrement touchée par la réaction de Roméo, qui tombe à genoux dans la rue quand Juliette lui apprend par téléphone les résultats des examens; j'ai pu lire ça et là dans la presse, que cette scène était peut-être un peu "too much"; je ne l'ai pas vécue comme ça; elle traduit bien la douleur du père, sa souffrance, qu'il exprime dans la violence. Mais  il y a tellement de bonheur, d'amour, d'espoir, de gaîeté dans ce film, qu'il véhicule à lui tout seul un bonheur intense, malgré les faits.

Je ne peux que vous conseiller d'aller voir ce film magnifique, porteur d'espoir, reflet d'amour parental, même si en reconstruisant, ce couple finit par se détruire. Mais le couple formé en tant que parents d'Adam, ne sera jamais détruit, ce qu'ils ont vécu et partagé est trop fort.