Ecureuil

Non, ce matin je ne vais pas vous parler d'épargne, de banque, de crise.....mais de l'écureuil qui est en train de faire son nid dans l'arbre qui se trouve devant la fenêtre de mon bureau.

Je l'ai découvert ce week-end à ses va-et-vient incessants; cela faisait plusieurs jours que je le voyais se balancer de branche en branche, mais je n'avais pas compris qu'il bâtissait son nid. Ce qui m'a amené à me documenter sur ce petit animal que tout le monde aime.

J'ai donc appris que ce petit animal adoré par tous, et en particulier des enfants, pesait environ 250 grammes, était un mammifaire dont la femelle avait 2 portées par an, était très solitaire, se nourrissait des graines qui se trouvent à la base des pommes de pin, de glands, d'écorce d'arbres, mais aussi, si besoin était, d'oeufs d'oiseaux et de petits insectes; j'ai lu également qu'il avait l'habitude de stocker sa nourriture en divers endroits (il peut stocker jusqu'à 125 kg de graines et autres, en prévision des frimas futurs, mais ironie, il oublie souvent où il les a entreposées).

Le "mien" est donc en train de construire son nid (je ne sais pas si c'est le mâle ou la femelle, il est très difficile de les différencier); et je vous assure qu'il (nous allons supposer que c'est le mâle :) n'est-ce pas?) met du coeur à l'ouvrage, il fait des va-et-vient incessants entre le parc tout proche, la bouche pleine de feuilles séchées, de petites branches qu'il vient déposer dans le creux de l'arbre. Il est infatigable, et il fait, je pense, une cinquantaine de trajets par jour. J'en déduis que le nid sera bientôt prêt et que la femelle va pouvoir faire ses petits.

J'ai, bien sûr voulu faire des photos, mais mon équipement photo n'est pas assez performant pour saisir les bonds et les déplacements de ce petit animal, qui je dois le dire, commence à s'habituer à moi, car il ne s'enfuit pas quand j'ouvre la fenêtre pour le regarder de près, c'est tout juste s'il daigne me jeter un coup d'oeil. Il doit penser que je ne suis pas dangereuse pour lui, même à 3 mètres de son futur toit. J'ai donc dû emprunter la photo à l'Encyclopédie Larousse.

Je vous tiendrai au courant de l'évolution des évènements qui ne devraient être qu'heureux, si les chats qui rôdent dans la pelouse en dessous de l'arbre veulent bien laisser la nature faire son oeuvre.