rdv-terre-inconnue-zabou Photo prise sur le site de France 2

Mardi 8 mai, ce soir donc, un nouvel opus de l'émission de Frédéric Lopez : "Rendez-vous en terre inconnue". Cette fois, c'est l'actrice Zabou Breitman qui a accepté de se prêter au jeu de la découverte.

Elle sera donc conduite les yeux bandés vers une destination qu'on lui dévoilera seulement en plein vol : la basse vallée de l'Omo au sud-ouest de l'Ethiopie à la découverte du peuple Nyangatom.

NE SURTOUT PAS MANQUER : EMISSION RARE ET DE QUALITE

 

Pour réparer un oubli : samedi soir dans l'émission " Echappées Belles" sur France 5, Sophie Jovillard nous a emmenés en Tunisie.

sophie-54 Photo empruntée au site de l'émission

De manière décontractée, touchante et amicale, Sophie nous a emmenés à la rencontre des gens qui font un pays, étudiants, agriculteurs, marchands du souk, éleveurs de chevaux aux portes du désert.

Cette émission est elle aussi remarquable par la gentillesse des deux journalistes qui l'animent une semaine sur deux, à tour de rôle : Sophie Jovillard et Jérôme Pitorin.

Vous pourrez la revoir sur Pluzz.fr, mais la vidéo n'est pas encore disponible à ce jour.

J'avais envie de signaler ces deux émissions de qualité, avec des journalistes de qualité, qui savent se mettre en retrait pour laisser parler les gens qui les accueillent. Ce n'est pas si fréquent aujourd'hui à la télé, où journalistes et invités ont toujours un regard sur l'horloge, coupent la parole, sautent du coq à l'âne sans aucun respect pour leurs interlocuteurs. Je n'en veux pour preuve récente que le Soir 3 du vendredi 4 mai : Catherine Matausch recevait le président-candidat et elle l'a carrément interrompu au milieu d'une phrase en lui disant que son temps de paroles était terminé. J'ai trouvé ça honteux de la part d'une journaliste confirmée; ma réaction aurait été la même si l'invité avait été FH.

Alors quand on se retrouve avec des émissions comme celles citées ci-dessus, dans lesquelles les gens ont le droit de parler, de montrer leurs sentiments,  on ne boude pas son plaisir.