C'est l'emblème de Barcelone mais aussi le projet vital de Gaudi; il a consacré 43 ans de sa vie professionnelle à ce projet prestigieux et complexe.

Cocteau disait d'elle :" ce n'est pas un gratte-ciel, c'est un gratte-idée"; le premier mot qui m'est venu à l'esprit, c'est "kitsch", et puis en y regardant de plus près, et en lisant l'histoire de ce temple expiatoire, on y voit l'âme de Gaudi, ses idées avant-gardistes, son amour de la nature, sa foi profonde, sa "folie" créatrice. A vous de vous faire une idée....

P1020274

L'initiateur de ce projet est un libraire barcelonais, Josep Marià Bocabella, qui, revenant d'un voyage en Italie, conçut l'idée que la ville devait avoir un temple expiatoire dédié à la Sagrada Familia, et que ce temple devrait être financé par les aumônes des fidèles. 

Dans ce but, il fait l'acquisition d'un terrain dans le quartier de l'Eixample, et confie le projet à l'architecte diocésain, Francesc de Paula Villar; mais peu de temps plus tard, Villar démissionne à cause de divergences avec le conseiller technique de Bocabella. C'est à ce moment-là que Gaudi entre en scène; il a 31 ans et il est déjà un architecte prometteur. Il dut respecter l'orientation de la basilique et le travail de Villar, mais son projet était beaucoup plus ambitieux.

Il imagine un temple de 7 nefs, la croisée, l'abside, un déambulatoire extérieur servant de cloître (que l'on n'a pas pu visiter parce qu'en travaux ), trois façades et 18 tours. 

Gaudi a consacré à cette oeuvre 43 ans de sa vie, il y a vécu pendant 16 ans comme un reclus, et à sa mort accidentelle en 1926, seuls étaient construits, la crypte, l'abside néogothique, le cloître, la façade de la Nativité et quatre tours.

Les travaux ont repris en 1954, après une interruption de presque 3 décennies, et elle est toujours en travaux.

La façade de la Nativité.P1020276

P1020275

une des tours

P1020278

Ce qui m'a frappée à l'intérieur de cette immence cathédrale, c'est le contraste avec les façades extérieures, de couleur marron triste, la luminosité et la joie qui se dégagent des vitraux colorés, l'impression de pureté de l'ensemble; parce qu'à l'intérieur la pierre est blanche.

 

P1020281

P1020286

P1020289

le dais de l'autel imaginé par Gaudi est d'une finesse et d'une luminosité extraordinaires; 

P1020292

l'orgue doréP1020284

Gaudi voulait faire de cette cathédrale, "une cathédrale du XXème siècle" qui prendrait modèle sur l'exubérance de la nature; il a utilisé pour les façades, épis de blé, lavande, feuilles de palme, d'oliviers, de cyprès.  La structure en est révolutionnaire, très haute mais aussi très légère. Il a conçu le temple comme s'il s'agissait d'une Bible en pierre narrant l'histoire et les mystères de la foi chrétienne. Les tours symbolisent Jésus-Christ, la Vierge Marie, les 12 apôtres, et les 4 évangélistes. Les façades évoquent les moments clés de la vie du Christ : sa naissance, sa mort et sa résurrection.

La Sagrada Familia a été l'oeuvre de sa vie; c'est un projet colossal auquel il souhaitait incorporer de nombreuses innovations techniques. Depuis la mort de Gaudi en 1926, les travaux se poursuivent de façon de plus en plus controversée. De nombreux artistes, intellectuels et directeurs de musée condamnent l'évolution du chantier (pharaonique !!) qui s'éloignerait des plans du maître.

Détails pratiques :

- le Temple est un peu excentré par rapport au centre historique; prévoyez  environ 40 mn de marche à partir de la Place de Catalunyia, ou prenez le bus.

- le prix d'entrée était de 15 euros quand j'ai réservé les billets par internet, ce qu'il est conseillé de faire, sinon, vous partez pour 2 heures de queue, voire plus. Tous les tarifs des lieux de visite ont augmenté début septembre. La Sagrada ne fait pas partie du Pass que nous avions acheté (par internet également).

- Attention à la foule, énorme, bruyante, désordonnée; ne vous attendez surtout pas à une visite feutrée, où vous pourrez admirer les détails, entendre le fond musical distillé à longueur de visite, et je dois avouer que même un audio-guide est difficilement perceptible. Qui dit foule, dit pickpockets (je ne l'ai pas vécu personnellement, mais je l'ai vu, donc prudence !!!), et ce même à l'intérieur de la Cathédrale. 

Mais j'espère tout de même que je vous ai donné envie d'y aller :)

A bientôt pour une autre visite