20251251

Synopsis : (source AlloCiné)

Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père.

Brusquement, la nature s'emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d'aurochs.

Avec la montée des eaux, l'irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue....

 

Mon avis :

Je ne saurais vraiment me positionner pour donner un avis sur ce film; vu parce que la critique l'avait encensé, et que les nombreuses apparitions de la petite Quvenshané Wallis à la télé pour en faire la pub (une enfant non issue du milieu cinématographique, sûre d'elle, vive, limite prétentieuse), avaient attisé ma curiosité et qu'il passait dans une salle proche de chez moi à un horaire convenable, je me suis laissée tenter, mais......

Je suis restée indifférente à l'histoire, à la fable onirique du premier film de Benh Zeitlin. 

La petite actrice est lumineuse, mais le scénario manque de cohérence. Les paysages sont majestueux, la musique entraînante, mais je n'y ai trouvé aucune poésie.

Lors de la sortie du film, je me suis laissée dire que Zeitlin avait été comparé à Terence Malik, mais je ne comprends pas pourquoi.

Et s'il y a une chose que je déteste au cinéma, ce sont les opus filmés "caméra à l'épaule", je ne m'y ferai jamais; j'ai toujours l'impression d'avoir le mal de mer.

Je dis "bof, bof" car je n'ai vu aucune histoire, aucune poésie dans ce film, les propos et situations me sont apparus grotesques....

Alors pourquoi tant de louanges, entre autre la Caméra d'Or à Cannes ?

Peut-être ne suis-je pas réceptive à ce genre de film ?