Poète avant-gardiste, ami des cubistes et des surréalistes, Paul Eluard a été marié à Gala, la jeune russe qu'il a rencontrée en Suisse, et qui le quittera pour Dali qui en fera sa muse.

Ce n'est pas une des poésies les plus connues de Paul Eluard, contrairement à "Liberté", mais celle-ci est pleine d'espérance.

 

Et un sourire

 

La nuit n'est jamais complète

Il y a toujours puisque je le dis

Puisque je l'affirme

Au bout du chagrin une fenêtre ouverte

Une fenêtre éclairée

Il y a toujours un rêve qui veille

Désir à combler faim à satisfaire

Un coeur généreux

Une main tenue une main ouverte

Des yeux attentifs

Une vie la vie à partager.

640px-Signature_Paul_Eluard

Bon week-end à tous.