expo van dongen

Temps d'automne ce week-end....froid, pluie, vent; pas envie de flâner dans les rues, pas envie de rester enfermée.

Alors direction le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, encore appelé le Palais de Tokyo; entre nous un des plus beaux musées de Paris, de par la qualité de ses expositions temporaires, mais aussi de son architecture, qui permet de visiter sans bousculade, même s'il y a beaucoup de monde à l'intérieur. C'est toujours un plaisir d'y aller. Vous pourrez entre autres y admirer "La Fée Electricité" de Raoul Dufy et une splendide salle consacrée à Matisse.

Bref...Van Dongen; une expo qui a débuté le 25 mars et s'achève le 17 juillet, soit hier. Et bien honnêtement, je n'avais pas envie d'y aller; pour moi, Van Dongen, c'était ces toiles aux personnages surlignés de gros traits noirs, et franchement, ça ne me disait rien. Et puis, des amis m'ont dit que je devrais y aller, que c'était bien, que je ne regretterais pas....alors samedi j'y suis allée.

Et c'est vrai, Van Dongen c'est aussi les gros traits noirs, mais c'est aussi autre chose : le reflet d'une époque, les Années Folles, la lumière, les couleurs vives, une certaine société, les femmes du monde (de tous les mondes, les bourgeoises comme les autres), les vues de Paris.  Je n'ai pas tout aimé, c'est vrai, mais ceci

 

34136716[1]

 

ou encore cela

 

after-van-dongen-kees-1877-196-1-chaussures-cecil-planche-pou-2827831[1]

m'ont réconciliée avec ce peintre.

C'est une exposition très riche, qui reflète bien toute la carrière de l'artiste, mais il y a (avait !!) aussi des affiches de sa main, car il a beaucoup peint pour la publicité.

Je ne peux pas vous conseiller d'y aller, l'expo "is closed"; mais si vous avez l'occasion de voir des toiles de lui dans d'autres musées en France ou à l'étranger, ne boudez pas votre plaisir, comme je l'ai fait si longtemps.