Récemment, deux de mes amis anglais venaient en ballade en France, plus particulièrement en Alsace; et pour faire d'une pierre deux coups, nous avons décidé de nous retrouver à Metz (où je n'avais jamais mis les pieds.....) oui je sais ce n'est pas l'Alsace mais la Lorraine :), pour à la fois visiter la ville et le centre Pompidou.

toit du centre 2

Il y a actuellement au Centre Pompidou de Metz, 3 expositions, totalement différentes.

- Au 3ème étage, les designers Ronan et Erwan Bouroullec sont invités. Le design est mis à l'honneur, "discipline fondamentale et féconde de la création contemporaine" (brochure de l'expo). Le thème de l'expo étant "Bivouac", nous, les visiteurs sommes invités à déambuler librement dans cet espace, entre projets de recherche et objets finis, productions industrielles ou artisanales. On aime ou n'aime pas, mais on y voit une grande variété de créations, d'excellente qualité, originales, transparentes...

lustre lustre

paravent Paravent

 

- au 2ème étage, l'exposition de Sol Lewitt: la particularité de cet artiste disparu en 2007 est de peindre sur les murs du musée qui l'accueille. Cette expo a donc été peinte par ses "disciples" ou étudiants en art. Les peintures murales épousent l'architecture du lieu d'accueil, seul le contenu demeure identique d'une présentation à l'autre.

 

Sol Lewitt 2

Les oeuvres sont tracées au crayon noir, au pastel gras, à l'encre de Chine, à la peinture acrylique ou au graphite.

Je vous avoue que tout cela ne m'a pas vraiment touchée. Il faut quand même savoir que cette expo a été réalisée ene 2 mois par les assistants de LeWitt, aidés par les jeunes artistes et étudiants de la région Lorraine, et que les oeuvres seront détruites (effacées !!!) à la fin de l'exposition en juillet 2013 !

- au rez-de-chaussée, l'expo majeure du Centre : 1917. Elle dresse un panorama de la création internationale en 1917. Cette année-là se caractérise par une extrême diversité de productions culturelles, et l'expo illustre la variété de situations des artistes par rapport au front et la pluralité des oeuvres présentées.

On y retrouve à côté des artistes majeurs, (des peintres comme Picasso, Matisse, des écrivains comme Cocteau, Appolinaire), des amateurs, des artistes missionés sur le front pour enregistrer les faits et rapporter des images, ainsi que des anonymes qui s'improvisent comme témoins visuels pour laisser une trace à la postérité.

C'est une exposition magnifique, très complète, dont l'apothéose est le rideau de scène monumental de Picasso pour le ballet Parade. Je n'ai pas pu le photographier, les dimensions de l'oeuvre (10,50 mètres sur 16,40 mètres, soit plus de 170m2 de toile, d'un poids de 45 kilos) étant gigantesques. Ce rideau de scène avait été commandé par Diaghilev directeur des Ballets Russes; c'est la plus grande oeuvre de Picasso existant au monde et elle n'a pas été exposée en France depuis plus de vingt ans.

Voici quelques photos de l'architecture du musée :

tresses de bois 2

la coupole 2

enchevêtrement de bois 2

Musée lumineux, aérien, qui tranche un peu sur le centre ville de Metz, plus ancien. Ce musée est facilement accessible depuis l'arrivée de la Gare TGV qui se trouve à moins de 100 m de l'entrée, il est donc facile d'y aller pour une journée, à partir de Paris.

Le temps de novembre qui nous a poursuivis pendant tout le week-end, excepté quelques apparitions du soleil lors de notre visite du musée, ne nous a pas permis de voir grand-chose de la ville.

Mais ce que j'ai pu en voir entre deux averses, m'a donné l'envie d'y revenir pour visiter le centre ville.

le carrosse de Xavier Veillan 2 le Carrosse de Xavier Veillant exposé sur la place

Et je n'ai pu m'empêcher de photographier quelques portes, je ne sais pas pourquoi j'adore les portes :)), je photographie des portes partout où je passe

 

porte 2

porte 3

porte 4

 

Idée : si vous y allez faire une escapade, je vous recommande un restaurant digne de ce nom, tenu par un jeune couple, "la Table de Pol". J'ai rarement dégusté des mets ayant autant de goût, avec une inventivité de présentation et une qualité extraordinaire, un mélange de saveurs digne des plus grands et même meilleur à mon goût. C'est un peu cher, mais je vous dis que ça vaut le coup de casser votre tirelire pour aller apprécier cette cuisine, et qui plus est la cave est pas mal non plus. Et il est conseillé de réserver parce que ce n'est pas immense. (Voyez leur site dans la blogroll à droite)

 

Et vous connaissez-vous Metz ?

le Centre Pompidou de Metz ?

La ville ?