armoire des

D'abord, pourquoi j'ai eu envie de lire ce livre ? parce que Caroline de "Pensées de Ronde nous avait dit sur son blog tout le bien qu'elle pensait de ce livre.

Alors comme un mouton, je l'ai acheté dès que je me suis retrouvée dans ma librairie préférée.

Ce roman a été écrit par une écrivain finlandaise de 30 ans, et a été selectionné pour le "Finlandia Prize". C'est un superbe roman d'amour, de passion destructrice, de jalousie, de secrets de famille, de renoncement, de relations mère-fille.

L'histoire :

Elsa a choisi de revenir chez elle après un séjour en soins palliatifs, non pour mourir, mais pour profiter de ce temps qu'il lui reste à vivre.

Anna la petite fille, a une grande complicité avec sa grand-mère Elsa et  son grand-père Martii. Pour retrouver leur connivence passée, Anna et Elsa décident d'une séance de déguisement, et c'est là que la jeune fille trouve dans une armoire, une robe qui n'appartient à aucune des femmes de la famille. Cette robe inconnue appartenait à Eeva, la baby-sitter d'Eleoonora, fille d'Elsa et mère d'Anna, qui  a été dans les années 60 la maîtresse de Martii, mari d'Elsa.

La construction du roman est surprenante, alternance de passé et présent, alternance de narrateur; mais cela ne gêne en rien la compréhension de l'histoire. L'auteur nous emmène dans son monde avec poésie et tendresse.

Ce que j'en pense :

Difficile de ne pas adhérer à cette histoire; c'est une histoire de secret de famille, une histoire banale en somme.

Ce qui m'a surprise, c'est la maturité de cette auteure de 30 ans qui a des réflexions très pertinentes et abouties sur la vie de couple, qui a réalisé là une étude très fouillée des relations mère-fille.

C'est un roman qui parle des femmes, des mères, des filles, de leurs relations de tendresse, mais aussi de haine.

C'est un roman sur la fin de vie, avec Elsa qui se meurt, mais qui veut profiter de ce temps qui lui reste, avec son mari, sa famille et ses amis, qui veut continuer à apprécier les bons petits plats et les fêtes.

C'est un roman sur le couple, sur l'amour et la passion destructrice.

Quelques citations :

" La vraie rebellion, c'est de jouir de l'existence, quelles que soient les circonstances"

" Les mères deviennent des enfants pour leur fille, et les filles, les tutrices de leur mère. Quand on est suffisamment vieux, on fait des choses en cachette de sa progéniture. Mais devine quoi ? J'ai l'intention de boire quelques verres sans me soucier de ta mère".

" L'amour commence sans préméditation"

" Je ne sais pas si je saurai exister sans mère, je ne sais pas si j'aurai le temps d'apprendre pendant ces quelques semaines qui nous restent, j'ai l'impression que ça me prendra le restant de mes jours."

" L'amour naissant a besoin du rêve. Besoin de réveils au milieu du songe, de pensées qu'on n'arrive pas tout de suite à situer".

" A quel moment les membres de notre famille deviennent-ils un miroir douloureux à regarder ?"

 

Et vous avez-vous lu ce livre ? Qu'en avez-vous pensé ?