affiche-hopper

 

 

 

 

 

 

On a déjà tout dit sur cette exposition, nombreux sont les blogs qui en ont fait un compte-rendu, mais je ne peux quand même que vous encourager à aller l'admirer.

Faites fi de la foule, des paquets de visiteurs agglutinés devant les toiles, du bruit, des groupes menés par des guides bruyants et "très savants", mais soyez prudents, réservez votre entrée, cela vous épargnera une attente relativement longue dans le froid ou sous la pluie.

Hopper est considéré comme l'un des maîtres du réalisme américain, ses tableaux sont étranges, mélancoliques. Les personnages sont solitaires, semblent désespérés, il existe une dualité entre l'intérieur et l'extérieur, entre l'obscurité et la lumière. Tous les lieux qu'il peint, les bars, les théâtres, la rue, sont des havres de silence où la vie semble comme pétrifiée.

Didier Ottinger, le commissaire de l'exposition a dit : "je la (la peinture de Hopper) vois comme un cheminement naturel vers la spiritualité. Hopper recherche l'ajustement entre sa vie intérieure et ce que lui procure la nature."

L'exposition est magnifique, complète, et couvre toutes les périodes de l'oeuvre de Hopper.

Je vous laisse avec quelques toiles, que je n'ai pas moi-même photographiées bien sûr.

hopper1

1_1_1706

1127286

Edward-Hopper-@-Grand-Palais-Lighthouse-Hill

Et vous, avez-vous vu cette expo ? 

Avez-vous l'intention d'y aller ?